Merci !

C’est difficile de remercier chacun individuellement alors Blue-Ái pose avec ses beaux yeux et remercie fort ses parrains et marraines pour les colis de pâtée et les dons reçus pour régler ses frais vétérinaires. 

C’est grâce à vos dons, votre engagement en tant que familles d’accueil et vos partages sur les réseaux que nous pouvons continuer de prendre en charge des loulous comme Blue. 

Ils sont encore nombreux dans la rue, seront encore nombreux chaque année, faute de stérilisation et de familles responsables. 
Les appels affluent chaque jour pour de nouveaux sauvetages et on ne peut que refuser, faute d’accueil disponibles. 

Si vous pensez que vous ne pouvez pas accueillir de chat sur le long terme, sachez que vous pouvez nous aider sur de courtes périodes notamment pour les quarantaines qui ne nécessitent qu’une petite pièce comme une salle de bain par exemple ou un garage, pour une durée de 1 mois. Un mois dans toute une vie, ce n’est pas grand chose et pourtant pour eux ça peut tout changer. 
La quarantaine de 1 mois nous permet de nous assurer que chaque chat pris en charge ne couve rien de grave, nous permet également de les soigner quand c’est le cas, les mettre en confiance et les préparer à une nouvelle vie. 
Après la quarantaine en fonction de leur état de santé et de leurs ententes, ils peuvent être placés en famille d’accueil « longue durée » (avec ou sans congénère), c’est à dire jusqu’à leur adoption. 

Une petite salle de bain ou un garage peuvent également servir pour les convalescences post stérilisation des chats qui sont trop sauvages pour vivre au sein d’un foyer et qui sont stérilisés avant d’être relâchés sur leur lieu de vie. Tout cela afin d’éviter de nouvelles naissances dans les rues. 
Une convalescence post stérilisation c’est l’affaire d’une semaine. Une semaine avec un chat, qu’est ce que c’est pour nous, quand il s’agit pour eux de la promesse d’un meilleur avenir ? 

Nous avons besoin que des personnes s’impliquent et s’engagent à nos côtés pour les aider. 
Nous n’avions pas de FA au moment de prendre Blue-Ái en charge et pourtant il en avait besoin. Il vient de passer 10 jours en cage, dans un garage avec la lumière allumée et ça a suffit, sans être un palace, pour lui permettre de reprendre des forces, le temps que l’on trouve une FA pour lui. 

D’autres n’ont pas cette chance. 

Beaucoup d’associations luttent chaque jour et on ne répétera jamais assez que c’est grâce à l’implication de bénévoles qui sont épuisés physiquement et émotionnellement devant l’ampleur de la souffrance animale. 
Alors un immense merci à nos bénévoles qui oeuvrent sur le terrain sans jamais rien demander en retour que la satisfaction d’avoir pu aider un animal. Merci aussi à nos vétérinaires qui nous permettent de régler les factures petit à petit, sans jamais nous presser malgré parfois des factures qui s’accumulent, merci de leur confiance. 
Merci à nos donateurs qui nous permettent par leurs colis ou leurs dons financiers de prendre soin de nos protégés et de leur faire plaisir. 

Et un merci tout particulier à nos familles d’accueil passées, actuelles et à venir, d’ouvrir leur porte à un félin malheureux pour lui offrir une belle vie. 
Merci à nos adoptants aussi, qui représentent eux, cette belle vie que l’on promet à chaque chat que l’on prend en charge. 

Ce sont toutes ces petites mains là qui permettent de sauver des chats comme Blue-Ái.

Aidez-nous à en trouver de nouvelles en partageant ou rejoignez-nous.